• Carte grise en ligne sans se déplacer en préfecture

  • Depuis 2009, les véhicules peuvent être immatriculés directement par les professionnels de l’automobile. Concessionnaires, garagistes, loueurs, vendeurs indépendants… sont autorisés par l’Etat français à procéder aux démarches relatives à l’immatriculation d’un véhicule à moteur. Concrètement, pour les particuliers qui achètent une voiture, neuve ou d’occasion, ou une moto, un quad et tout autre véhicule appelé à circuler sur la route, ne sont plus obligés de se déplacer en préfecture pour obtenir leur nouvelle carte grise, appelée désormais certificat d’immatriculation.


    Comment faire une demande ?


    Carte grise

    Pour faire une demande de carte grise en ligne, il faut mandater le professionnel auquel on s’adresse. Celui-ci doit impérativement être habilité par le ministère de l’Intérieur. Il peut également être agréé par le Trésor Public, ce qui lui permet de percevoir les taxes et les redevances. Pour désigner un professionnel mandataire, le propriétaire du véhicule à immatriculer doit établir une procuration dont le formulaire CERFA n°13757*02 est disponible sur internet.


    En désignant un professionnel de l’automobile pour effectuer les formalités d’immatriculation, celui-ci va vous demander des pièces justificatives pour enregistrer la demande d’immatriculation, puis délivrer un numéro d’immatriculation et éditer un certificat provisoire d’immatriculation. Ce document vous permet de circuler légalement en France dans l’attente de votre carte grise. Le professionnel transmet ainsi automatiquement la demande à l’Imprimerie Nationale qui vous l’enverra par la suite sous pli sécurisé à votre adresse.


    Combien ça coûte ?


    Le prix de la carte grise (cliquez-là)dépend d’abord de la région, les taxes fiscales n’étant pas les mêmes. Il dépend aussi du type de véhicule pour lequel on demande un certificat d’immatriculation. Par ailleurs, les professionnels auxquels vous confiez l’immatriculation de votre véhicule sont en droit de vous demander des frais pour réaliser les démarches nécessaires, comme les frais d’envoi. Il n’existe pas de plafond en la matière. Dans tous les cas, ces frais supplémentaires peuvent être équivalents, voire inférieurs, à ceux que vous auriez engagés si vous vous étiez déplacé en préfecture : place de parking, transport en commun, prise de jour de congé…

    ch be lu ca